Fashion Reports & news Sneakers Sports

PUMA ‘BE YOU’ CAMPAIGN WITH FOOTLOCKER

J’étais à Londres le weekend dernier afin de découvrir le nouveau projet video de Puma en collaboration avec Cara Delevingne, le tout organisé par Footlocker.

Au-delà des sneakers, le documentaire nous a véritablement transporté. A travers les expériences de vie de différentes femmes, il nous a rappelé ô combien il est primordial aujourd’hui d’unir nos forces en tant que femmes, de se donner ensemble le courage de braver les frontières et le pouvoir de courir vers ses rêves et ses objectifs. Qu’il s’agisse d’un point de vue politique, social, mais aussi créatif. DO YOU, c’est donner à la femme ses possibles, c’est claquer la porte aux idées arriérées, c’est enfiler ses gants de boxe et frapper dans le tas, mettre une mini jupe pour aller bosser, mettre un baggy et un sweat oversize pour aller bosser, devenir ingénieur en aviation, laisser son mec faire la vaisselle. Mais DO YOU sous-entend un autre message, BE YOU.

I was in London last weekend to discover the new video project of Puma in collaboration with Cara Delevingne, organized by Footlocker.
Beyond the sneakers, the documentary really transported us. Through the life experiences of different women, he reminded us of how important it is today to unite our forces as women, to give ourselves together the courage to defy borders and the power to run towards our dreams and objectives. Whether it is political, social, or creative. DO YOU is about giving women strength, slamming the door to backward ideas, about boxing like madness, dressing with a mini skirt to go to work, dressing with a baggy and oversize sweater to go to work, becoming an aviation engineer, letting your boyfriendvdo the dishes. But DO YOU implies another message, BE YOU.

Et celui-ci nous pousse peut-être à remettre certaines choses en question, aujourd’hui alors que chacun évolue à travers blog, réseaux sociaux, bref à travers son image, une image qu’il donne mais qui ne résume pas forcément la totalité d’une personne. La question est finalement, peut-on être soi-même sur les réseaux sociaux quand autant de gens nous observent ? Ma réponse : OUI, MAIS. Oui, mais rien ne nous oblige à dévoiler toutes les facettes de ce que l’on est. En ce qui me concerne, on me dit parfois : “Mais pourquoi ‘malebitch’ ? T’es pas du tout une bitch ! T’es adorable” etc etc. First things first, ‘Malebitch’, c’est un message de Girl Power, parce que je suis sympa et ‘mignonne’, je ne peux pas aussi être une fille méga strong ? Il ne s’agit que de l’aspect positif que diffuse le mot bitch, pas de sa définition ultra réductrice de pétasse et autres dérivés. Pour le petit topo, on s’en va lire ce que j’en dis ici.

Au-delà de ça, les réseaux sociaux permettent de mettre en avant une partie de soi, depuis quand serait-on obligés de révéler sa vie privée la plus totale sur les réseaux ? C’est aussi le moyen de protéger autre chose, son soi profond. C’est en tout cas comme ca que je le vois, et c’est ma façon d’être. Et puis parfois, tout au contraire et c’est d’ailleurs assez drôle, on me dit que je peux être froide et hautaine lorsqu’on me rencontre pour la première fois. Ca se peut bien, plutôt parce que je suis une personne assez réservée. Les expressions bitchy sur la plupart de mes photos insta traduisent certainement cette première personne, c’est surement la tête que je tire si tu me croises en train de marcher dans la rue d’ailleurs. Attends de découvrir la seconde (ça devient un peu schyzo là non ?), la “nice bitch” !

Tout ceci pour clarifier un point, être authentique, ce n’est pas forcément tout révéler, tout dire, sur les réseaux sociaux, c’est simplement faire la part des choses (et ce, que l’on soit suivi, ou que l’on suive quelqu’un, cela fonctionne dans les deux sens), il faut savoir prendre du recul sur ce que l’on voit, savoir rester fidèle à soi-même, agir de la même manière qu’on le ferait In Real Life. BE ME, c’est te regarder de haut à travers l’objectif de l’appareil photo, et te faire un câlin quand j’ai appris à te connaître.

And this one perhaps pushes us to question some things, today as everyone evolves through blog, social networks, in short through image, an image that one gives but which doesn’t necessarily summarize the totality of somebody. The question is finally, can we be ourselves on social networks when so many people watch us? My answer: YES, BUT. Yes, but nothing forces us to unveil all facets of what we are. As far as I’m concerned, I’m sometimes told, “But why ‘malebitch’? You’re not a bitch at all. You’re so cute!” First things first, ‘Malebitch’, it’s a Girl Power message, because I’m nice and cute, then I can’t also be a mega strong girl? It’s only about the positive aspect of the word bitch, not about its reductive definition of tosser. For the little story about the name, go and read what I say here.


Beyond that, social networks allow us to put forward a part of ourselves, since when would we have to reveal our total privacy on networks? It is also a way of protecting something else, our deep self. That’s how I see it, and that’s my way of being. Also, on the contrary, which is kind of funny, I am often told that I can be cold and haughty when I am first met. It may well be, mostly because I’m a shy person at first. The bitchy expressions on most of my photos insta certainly translate this first person, and it is for sure my face if you happen to see me walking on the street. To discover the second (it becomes a little schyzophrene uh?), the “nice bitch” doesn’t show by magic.


All this in order to clarify a point, to be genuine is not necessarily about revealing everything, saying everything, on social networks, it’s simply to put things in perspective (whether we are followed, or we follow someone, it works in both directions), we must know how to take a step back from what we see, know how to remain faithful to ourselves, to act in the same way that we would In Real Life. BE ME, it is watching you through the lens of the camera, and giving you a hug when I got to know you.

Pour celles et ceux qui souhaitent jeter un œil ou plus au documentaire complet, c’est par ici.

Watch the complete series here!

Bref, il n’y a pas de règle à suivre, sois toi-même, avec toutes les contradictions, comme avec toute la simplicité, que cela peut impliquer ! Sache d’ailleurs que tu peux peut-être être la prochaine strong woman à rencontrer Cara dans le cadre de #DoYouStories. Partage ton histoire grâce à ce hashtag via les réseaux sociaux, 10 filles seront choisies pour échanger avec Miss Delevingne!

Les lacets inspirés de cette campagne sont désormais disponibles en édition limitée sur footlocker.com et en boutiques Footlocker.

So, no rules to follow, be yourself, with all the contradictions, or all the simplicity, that this can involve! You may also be the next strong woman to meet Cara thanks to the #DoYouStories. Share your own experience with this hashtag on social media, 10 girls will be chosen to discuss power with Miss Delevingne!

The #DoYou inspired laces are now available in limited edition on footlocker.com and in stores.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *