Food Lifestyle Travel

COLETTE x LA MERE POULARD IN LE MONT SAINT MICHEL

La semaine dernière, on prenait le train (et on explosait sa bouteille de cidre Maison Sassy dans son sac, true story) direction Le Mont Saint Michel !

Et pour le coup, ce sont colette et La Mère Poulard qui régalaient, et pour nous régaler, c’était une régalade… Au programme, la fameuse omelette de la Mère Poulard et une redécouverte de ses sablés. Mais aussi et surtout, une visite complète de l’Abbaye du Mont et de son village, ainsi que de la baie qui l’entoure. Et ce en plein soleil les amis, true story again !

De notre côté on n’y avait pas mis les pieds depuis notre chère et tendre enfance, et il va sans dire qu’il émane des lieux une certaine magie, quelque chose de quasi mystique. Nous y avons passé une nuit, au sein de l’auberge de La Mère Poulard, comme les pèlerins d’antan, et avons eu le privilège de profiter du calme du Mont, une fois tous les touristes rentrés quand le soleil se couche. Même shéma le lendemain matin lors de la visite de la baie, aucun touriste à signaler, on pataugeait dans le sable doux et glissant et on se faisait quelques frayeurs alors que la mer commençait déjà si vite à monter.

Un grand merci à colette et La Mère Poulard pour ces deux jours vivifiants, retour en images !

Last week, we took the train (and exploded our bottle of Maison Sassy cider in our bag, true story) to go to Le Mont Saint Michel!
And this time, it was colette and La Mère Poulard who took us there, and we indulged in a few treats… Program? The famous omelette of La Mère Poulard and a rediscovery of its shortbread. But also and above all, a complete visit of the Abbey and its village, as well as the bay that surrounds it. And all this Under a full sunshine dear, true story again!


We hadn’t come back to this place since our childhood actually, and it’s Worth saying that the place is magical, almost mystical. We stayed here for one night, at the Auberge de La Mère Poulard, and had the privilege of enjoying the silence of Le Mont, once all the tourists got back home when the sun set. Same shema the next morning when visiting the bay, no tourists to report, we waded in the soft and slippery sand, and we were scared while the sea was already so fast to rise.


Massive thanks to colette and La Mère Poulard for these two vivifying days, in pictures please!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *